Garrotxa Cultour - Página Principal

Menu Accueil
Proposition Garrotxa Cultour
Les volcans d’Olot

VO
Les volcans d’Olot

  1. A+
  2. A-
12 Éléments dans cette propositions
Découvrez comment les volcans en plus d'avoir une valeur naturelle de premier ordre, ont aussi marqué l'histoire de la ville.

Description

Changer à texte pour enfant Changer à description normale
La ville d’Olot peut être découverte de mille et une manières. Cet itinéraire nous la fera découvrir à travers sa chaine volcanique. En accédant aux cimes de ses volcans, nous contemplerons les anciennes tours de guet et les paysages variés de la ville. Cet itinéraire, par conséquent, compléte les autres visites qui se centrent sur la ville: l’itinéraire “Olot, l’authentique” et celui de “La Garrotxa moderniste”.L’ensemble des volcans d’Olot, comme tous ceux du Parc Naturel de la Zone Volcanique de la Garrotxa, sont endormis. Par conséquent, bien qu’actuellement, ils n’expulsent plus de lave, cela ne signifie pas que leur activité ne reprenne pas dans un futur plus ou moins lointain.L’itinéraire commence au bâtiment connu sous le nom de l’Hospice, bien qu’il n’ait jamais rempli cette fonction. Il est possible de visiter à proximité le Musée de la Garrotxa puis de se balader dans le centre historique d’Olot. Cette promenade nous permettra de voir de singuliers édifices, des rues chargées de siècles d’histoire et de pénétrer dans la vie commerciale d’une ville en ébullition, où les produits du terroir et de l’artisanat local emplissent les devantures.Pour accéder au premier volcan, nous emprunterons la rue du Firalet. Celle-ci date du début du XXème siècle. Elle fut restaurée en 2010 en utilisant de la pierre basaltique de la Garrotxa afin de recréer une sorte de mer de lave.Deux chemins s’offrent à nous pour entamer l’ascension du volcan Montsacopa. Nous pourrons donc emprunter l’un et l’autre pour monter puis descendre du volcan. Le premier commence tout juste à côté du cimetière municipal et monte en ligne droite à travers des escaliers. Le second est connu sous le nom de Viacrucis (Chemin de croix) pour les scènes bibliques que nous rencontrons tout du long de l’ascension. Ce chemin est parsemé de bouleaux.Le volcan Montsacopa s’élève et domine la ville d’Olot. Il s’agit d’un volcan de type strombolien. Son cratère mesure 120 mètres de diamètre pour 12 mètres de profondeur. La chapelle de Sant Frances (Saint François), avec la ville d’Olot en fond, est une des images les plus caractéristiques et photographiées de la ville, encore faut il pour mériter cette image, monter jusqu’à la chapelle! Depuis ce point culminant, nous pourrons faire le tour du cône volcanique et contempler des vues imprenables. Depuis le parvis de l’église, vous aurez une vue panoramique sur la ville, son bourg antique, sa nouvelle ville qui s’étend dans toutes les directions, mais toujours en gardant des proportions raisonnables et en harmonie avec l’environnement.L’église est orientée face à la ville. Les tours en revanche sont dirigées au nord-est et nord-ouest. Elles furent utilisées pour la défense de la ville à l’époque des guerres carlistes, et nous permettent de comprendre la position stratégique du volcan en temps de conflits armés. Ces tours furent reconstruites vers 1876, en prévision de nouvelles guerres, mais celles-ci n’eurent jamais lieu. Aujourd’hui, il est possible de les visiter en toute quiétude, sans peur de voir des ennemis nous attaquer, et d’admirer la perspective qu’avaient les soldats qui défendaient la ville.Une fois le tour du cône volcanique terminé, nous admirerons une dernière fois la vue panoramique et jetterons un coup d’œil sur les volcans qui entourent la ville d’Olot (le volcan Montovilet et Bisaroques), qui seront nos prochains lieux de visite. Nous descendrons alors au centre du cratère en suivant le sentier balisé. Nous nous dirigerons de nouveau en direction du bourg et de la place Clarà, d’où nous aurons une perspective du volcan Montolivet. Nous pourrons accéder à sa cime par un chemin qui commence depuis la place. Au sommet, nous découvrirons une tour de guet, construite en 1835, dans le cadre des guerres carlistes. Cette tour est la seule que nous ne pourrons pas visiter car une antenne y est installée. Le volcan Montolivet offre une vue splendide sur la ville mais également sur les Pyrénées. Il est parfaitement aligné avec les volcans Montsacop et Garrinada, entre la rivière Ruidaura et le fleuve Fluvia.De l’autre côté du fleuve, à l’est de la ville, se trouve le plus petit des volcans appelé Les Bisaroques. Nous y découvrirons, au milieu de sa forêt, une tour défensive construite également à l’occasion des guerres carlistes. Elle prouve que la défense d’Olot durant les conflits exigeait de maintenir sous contrôle les tours de ces trois volcans qui dominaient les voies de communication terrestres et fluviales et permettaient de veiller sur un ample territoire.Nous nous sommes baladé sur les pentes des volcans, avons visité leurs cratères et nous nous sommes fait une idée plus précise de leur rôle dans ‘histoire de la ville d’Olot. Il est temps à présent de nous plonger dans le monde de la vulcanologie et de visiter le Musée des volcans situé dans le parc Nou. Nous y découvrirons la sismologie, la vulcanologie et les écosystèmes de la région. Ce musée se situe dans un remarquable bâtiment daté de 1854, œuvre de Josep Fontserè. Depuis ce point, nous pourrons également profiter d’une magnifique ballade dans le secteur de Moixina, un lieu magique, poétique et enchanteur. Ses fontaines, ruisseaux, ses hêtraies et ses murs de pierres volcaniques sont autant d’attraits qui ont été sources d’inspiration pour les nombreux artistes, fascinés par les nuances de la lumière au cours des saisons sur ces paysages, et à jamais immortalisés dans leurs œuvres.En suivant la voie verte, nous atteindrons le lieu dit de la Pedra Tosaca, appelé également Forêt de la Tosca. Cette ballade parsemée de buttes, nous plongera dans un décor propre aux paysages volcaniques et nous enseignera comment l’homme s’est accommodé au relief et à la particularité de ces terres, notamment pour y développer des activités agricoles.Dans ce parc situé à côté du fleuve Fluvià, nous y trouverons également des éléments tout à fait singuliers: les trous souffleurs. Il s’agit de trous dans la cavité terrestre et dans les roches, d’où sont expulsés des courants d’air frais. Nous savons aujourd’hui que ce phénomène est une curiosité géologique mais durant des siècles, ils furent une énigme.Il existe des trous souffleurs également dans la région de Batet et même à l’intérieur de certains mas. Les volcans sont bien plus que des éléments géographiques et géologiques. Leur présence a profondément marqué la manière d’être de la ville d’Olot et de ses habitants. Nous pouvons le constater dans l’usage de la matière volcanique qui a servi à la construction des rues, bâtiments et parcs de la ville, lui donnant des caractéristiques architectoniques propres; mais également dans les œuvres retraçant les paysages locaux qui inspirèrent les artistes de l’école d’Olot, et même au niveau culinaire avec la cuisine de style volcanique ou encore dans les produits du terroir.Les volcans sont, de toute évidence, un point central de la culture de ce petit coin du monde appelé Olot.
Olot est une ville qui compte quatre volcans autour d’elle. Les maisons et les rues sont construites comme dans toutes les autres villes, mais ce qui pourrait te sembler des collines sont en fait, des volcans! Les volcans ont une cheminée par laquelle sort une matière très chaude que l’on appelle la lave. Mais n’aie pas peur! Les volcans d’Olot sont endormis depuis des milliers d’années. Sur leurs pentes, des forêts ont poussé et des maisons se sont construites. Un jour pourtant, il est fort probable qu’ils se réveillent et qu’ils crachent de nouveau de la lave. Nous devrons donc y être attentifs! Nous pourrions grimper sur trois volcans: le Montolivet, le Bisaroques et le Montsacopa, mais le plus accessible et impressionnant est celui de Montsacopa. Pour monter à sa cime, il faudra prendre un chemin escarpé, mais l’effort en vaut le détour. Une fois en haut, tu pourras faire le tour de son cône. Il est énorme, rond et très profond. En plus, tu pourras descendre au centre de son cratère par un petit sentier et même monter au sommet de deux tours. Il y a longtemps de cela, ces tours servaient à défendre la ville d’Olot, des attaques de l’armée ennemie. Imagine que tu sois un soldat et que tu doives défendre les tours attaquées jour après jour comme l’ont fait autrefois les vrais soldats. Cela devait être très dur et terrifiant. Heureusement, aujourd’hui, nous n’avons plus à faire cela et nous pouvons nous détendre en admirant les paysages. Tu pourras compléter ta visite en montant à la cime des autres volcans ou en visitant le musée des volcans ou le Parc de la Pedra Tosca. Tu pourrais également faire un tour jusqu’à la Font Moixina. C’est un lieu magique où les artistes depuis très longtemps viennent y planter leur chevalet pour peindre les paysages. Si toi aussi tu es un artiste, emmène avec toi des crayons de couleur et du papier, assis toi et essaye de dessiner le paysage qui te plait le plus.

Données complémentaires

Recommandation: Découvrez la richesse botanique de la région de la Garrotxa notamment en visitant les parcs Nou et de la Pedra Tosca. Le premier recouvre les espèces les plus caractéristiques du Parc Naturel de la Zone Volcanique de la Garrotxa et de l’environnement de la ville. Le second, en revanche, nous présente les plantes curatives utilisées traditionnellement pour soigner et soulager les maux. La curiosité: Les volcans de la Garrotxa sont les plus jeunes de la péninsule ibérique. Leur activité commença il y a de cela 350.000 ans, ce qui, en terme géologique, est un laps de temps restreint. La dernière activité éruptive date de 11.000 ans. En comparaison, l’activité volcanique de la région de l’Empordà remonte à plus de 10 millions d’années.