Garrotxa Cultour - Página Principal

Menu Accueil
Point d'intérét touristique

La maison Can Joanetes

  • La maison Can Joanetes
  1. A+
  2. A-

Description

Sur le petit champ de foire d'Olot (Firalet) qui officiellement porte le nom du passage du Bisbe Guillamet, se situait la bonneterie de Can Sacrest ou Can Joanetes. Ce surnom populaire provenait de l'écriteau cloué sur une de ses façades qui annonçait la production de gants en coton. Le mot « gant » en espagnol s'écrit « guantes », mais le publiciste à l'orthographe un peu douteuse, commit une erreur et écrivit le mot selon sa prononciation locale (juantes). Par dérivation le lieu prit le nom populaire de Juanetes. Le projet du bâtiment industriel date de 1927 et il fut l'œuvre de l'architecte Roca Pinet, originaire d'Olot. Les pierres qui recouvrent la façade principale jusqu'au premier étage, mais également celles qui en font le tour, la grande porte principale voutée et son puits sont autant d'éléments présentant un intérêt architecturel de premier ordre. Tous ces détails sont un signe clair de résurgence des mas catalans. Il faut également souligner la remarquable sculpture de l'Immaculée (1928), située à un angle de la façade principale, œuvre du sculpteur Jaume Martús. Tous ces éléments datant de la construction primitive réalisée par Roca Pinet vont être conservés lors de la restauration entamée en 1985. De même, la cheminée de brique fut restaurée afin de conserver une marque de l'origine industrielle de ce bâtiment.Cette restauration va être commandée par le maire d'Olot, Arcadi Calzada, et menée à terme par l'architecte Arcadi Pla. L'objectif était de modifier le bâtiment afin de le convertir en mairie. Le projet voulu conserver les structures antérieures à son ère industrielle, comme par exemple les fers laminés, les charpentes en bois, les tasseaux, et planches de l'édifice original. Tous ces éléments, une fois restaurés, ont redonné du caractère et réaffirmé l'origine du bâtiment. De ces importants travaux, il faut souligner la récupération des espaces intérieurs, notamment l'espace devenu par la suite le bureau du maire et où se conserve le plafond de bois originel. La distribution et articulation du vestibule central est également tout à fait remarquable. Un double escalier avec palier circulaire relie le hall au premier étage. Des plafonds intermédiaires ont permis la création d'étages nouveaux. L'architecte va également décider de restaurer les crépis de la façade et d'ajouter deux nouvelles ouvertures avec balcons. De même, le cadrant solaire va être restauré et une nouvelle table verticale ajoutée. Le bâtiment de Can Joanetes est actuellement le siège de la mairie. Il fut inauguré le jour de la fête de Notre Dame de Tura en 1994.