Garrotxa Cultour - Página Principal

Menu Accueil
Point d'intérét touristique

La place Major (la grande place) - le Firal dels Bous (la foire des bœufs)

  • La place Major (la grande place) - le Firal dels Bous (la foire des bœufs)
  1. A+
  2. A-

Description

La place Major est de forme triangulaire. Elle est composée de portiques, un des symboles évoquateurs du village de Santa Pau. Le marché s'y célébra dés 1300 et à partir de 1364, une foire annuelle va également y être organisée. Elle portera le nom de la foire aux bœufs. Celle ci se célébra dans un premier temps en l'honneur de Saint André, mais les dates changèrent en fonction du calendrier agricole. Depuis 1990, elle est le centre de la foire de Saint Antoine qui prend de plus en plus d'ampleur grâce à la promotion du produit phare du village: le haricot. À l'est de la place se trouve l'église paroissiale de Santa Maria. Elle préside le lieu du haut de son clocher si caractéristique. Le village de Santa Pau fut un des épicentres des batailles durant la troisième guerre carliste (1872 – 1875). Il maintint également un rôle important durant la seconde guerre carliste dite guerre des Matiners (1846-1849) Durant la troisième guerre, la majorité des habitants de Santa Pau était en faveur des carlistes. De nombreux jeunes du village suivirent Xico del Sallent , appelé aussi le dans les montagnes;il était lui-meme sous les ordres directs du général Savalls. Le mas de Can Battle situé à Sallent de Santa Pau, était un lieu d'accueil et de support aux troupes carlistes en transit dans la région. Son propriétaire, Vicenç Oliveras, carliste convaincu, accueillit également Alphonse Charles, frère du prétendant au trône Charles VII. Il l'accompagna dans son cheminement depuis la frontière française jusqu'à l'ermitage de Finestres pour qu'il se rencontre avec le général Savalls. Il est important de rappeler le caractère idéologique de la guerre civile carliste. Avant le début des hostilités, la mairie, gouvernée par les libéraux, avait planté un arbre de la liberté. Lorsque les carlistes prirent le village au début de la guerre, ils le coupèrent et utilisèrent le bois pour construire une croix.