Garrotxa Cultour - Página Principal

Menu Accueil
Point d'intérét touristique

La tour des Til·lers

  • La tour des Til·lers
  1. A+
  2. A-

Description

Ignasi Dusol Martí et Pere Dusol, père et fils, établirent en 1866, la compagnie ou Société Dusol, dédiée à la fabrication de différents types de fils textiles. Les origines de cette entreprise remontent certainement dés les années 1840 et 1850. Peu à peu, les avancées technologiques s'incorporèrent et l'industrie s'amplifia. On y réalisait la teinture, filait le coton et la laine, fabriquait des tissus, mais également on y travaillait le bois notamment pour la fabrication de pipe. La construction de l'usine fut réalisée en même temps que celle des maisons ouvrières et des autres infrastructures telle que la coopérative La Economia Planense.Ce complexe s'appelait alors la rue de la Fàbrica, mais il fut malheureusement détruit en 1988. Les archives indiquent que plus de 200 ouvriers y résidaient au début du XXème siècle, époque de splendeur de l'entreprise. Pere Sacrest, propriétaire de l'usine depuis l'union avec Dusol, fit construire ses dépendances à côté de la fabrique et du village ouvrier. Ces dépendances se composaient d'une maison particulière, d'une tour, d'une maison de gardiennage et d'une chapelle dédiée à Notre Dame du Mont Carmel. L'œuvre de 1912, fut commandée à l'architecte barcelonais Enric Sagnier (1858-1931), qui fut également l'auteur du Tibidabo, du temple du Sacré Cœur et du bâtiment de la Nova Duana à Barcelone.Durant la guerre civile espagnole, qui eut lieu de 1936 à 1939, le général républicain Líster y établit son quartier général durant quelques jours. Avant de partir, il brula l'édifice. Il semble que des habitants vivant dans le voisinage, essayèrent d'éteindre l'incendie et qu'ils purent sauver la structure de la tour mais malheureusement pas son intérieur. Celle-ci fut complètement restaurée à la fin de la guerre. En 1977, de nouveaux travaux furent entrepris. Un salon annexe fut ajouté, l'ancien terrain de foot fut transformé en parking et le sauna finlandais se convertit en bureau. En ce qui concerne la maison de gardiennage, celle-ci se compose de deux fenêtres qui forment des yeux, et donnent l'impression d'être observé. Cette structure est entourée de jardins et d'arbres centenaires. Depuis 1998, on y célèbre des mariages, des conventions d'entreprises et divers événements. Elle fut également le lieu de tournage de plusieurs productions cinématographiques telles que Les veus del vespre (Les voix de la nuit) de Salvador Garcia Ruiz en 2002, qui conte une histoire d'amour dans les années 50, et Spanish Movie, une parodie humoristique espagnole de 2009.Durant la guerre civile espagnole, qui eut lieu de 1936 à 1939, le général républicain Líster y établit son quartier général durant quelques jours. Avant de partir, il brula l'édifice. Il semble que des habitants vivant dans le voisinage, essayèrent d'éteindre l'incendie et qu'ils purent sauver la structure de la tour mais malheureusement pas son intérieur. Celle-ci fut complètement restaurée à la fin de la guerre. En 1977, de nouveaux travaux furent entrepris. Un salon annexe fut ajouté, l'ancien terrain de foot fut transformé en parking et le sauna finlandais se convertit en bureau. En ce qui concerne la maison de gardiennage, celle-ci se compose de deux fenêtres qui forment des yeux, et donnent l'impression d'être observé. Cette structure est entourée de jardins et d'arbres centenaires. Depuis 1998, on y célèbre des mariages, des conventions d'entreprises et divers événements. Elle fut également le lieu de tournage de plusieurs productions cinématographiques telles que Les veus del vespre (Les voix de la nuit) de Salvador Garcia Ruiz en 2002, qui conte une histoire d'amour dans les années 50, et Spanish Movie, une parodie humoristique espagnole de 2009.