Garrotxa Cultour - Página Principal

Menu Accueil
Point d'intérét touristique

L'église paroissiale de Santa Maria

  • L'église paroissiale de Santa Maria
  1. A+
  2. A-

Description

L'église paroissiale de Santa Maria est un des trois éléments les plus intéressants du village d'argelaguer. Elle est référencée pour la première fois en l'an 1004, lorsque l'évêque de Gérone réclama à Bernat Tallaferro la procession de la paroisse de Santa Maria d'Argelaguer. Au cours du XIIème et XIIIème siècle, elle fut restaurée selon le style roman. Aujourd'hui encore, certains éléments de construction de cette époque sont conservés, tels que la base de l'abside, le pilier accolé à la sacristie, et une poignée dans une frise en dent de scie typique de cette époque. La base du clocher est également typique du style roman, mais avec des pierres de taille plus petites et moins travaillées, ce qui amène à penser qu'ils sont postérieurs à la construction. Ce bâtiment primitif de style roman souffrit de grands travaux au XVème siècle. En 1427 et 1428, deux terribles tremblements de terre détruisirent le temple, quasiment dans son intégralité. Au moment des réparations, l'abside ainsi que l'ensemble de l'édifice furent reconstruits sur l'ancienne base. . Un porche de bois soutenu par deux grands arcs gothiques seront également ajoutés. À la moitié du XVIème siècle, d'autres travaux vont être menés et la chapelle fut agrandie. Le porche va être substitué, et la nef recouverte d'une voûte en canon plus haute. Deux chapelles sur les murs latéraux vont être crées. Le clocher sera refait comme le démontrent les différentes inscriptions gravées sur son pavé. Au XVII, l'évêque de Gérone va donner l'ordre de blanchir l'édifice.il installa un grand œil de bœuf sur la porte d'entrée et va rénover le presbytère. C'est certainement à cette époque que les pierres du clocher furent recouvertes et décorées. La porte de la façade a la forme typique de l'époque romane, mais les quatre chapiteaux de l'ordre corinthien qui la décorent appartiennent quant à eux, à l'époque de la renaissance (comme le montre l'inscription du linteau). Il faut remarquer les impacts de balles sur la façade sud qui correspondent à l'époque des guerres carlistes. En 2011, le clocher fut restauré en respectant les modèles décoratifs du XVIIIème siècle qui étaient encore visibles.